Mon approche


La "Méthode Filliozat"
ou l'Approche Positive
de l'enfant

Mon approche : la Méthode Filliozat ou Approche Empathique de l’Enfant

La Méthodologie Filliozat

 
  • 1. Qu’est-ce qui se passe ?

    Décrire ce qui se passe permet de ne pas interpréter hâtivement. Un problème se maintient souvent parce qu’on cherche à le résoudre dans un cadre conceptuel inapproprié, parce qu’on est enfermé dans des croyances sur ce qui « doit être fait », parce qu’on continue de faire ce qui ne marche pas.
  • 2. De quelles informations a-t-on besoin pour comprendre ?

    Fournir des informations scientifiques sur le développement du corps et du cerveau de l’enfant, sur ses besoins et capacités selon son âge. Eclairer la situation grâce aux neurosciences. Le comportement problème est un symptôme.
  • 3. Est-il chronique ou s’est-il déclenché à un moment donné ?

    Chronique : penser physiologie Déclenché : Identifier les émotions et sentiments en jeu / Différencier le déclencheur de la cause.
  • 4. Empathie.

    Ecoute, accueil et accompagnement des émotions.
  • 5. Attachement.

    Un enfant ne peut modifier son comportement que s’il a suffisamment d’énergie adaptative. Remplir son « réservoir » d’attachement est donc une priorité avant de chercher des solutions spécifiques. Oeuvrer à la qualité du lien d’attachement entre l’enfant et les personnes qui s’en occupent (parents et professionnels).
  • 6. Recherche de solutions.

    Il y a toujours plusieurs, on les cherche ensemble. Le professionnel peut fournir des ressources aux adultes ainsi qu’aux enfants. Mais le libre arbitre est fondamental dans la réussite. Le professionnel accompagne donc le parent et l’enfant dans la recherche d’idées, mais ce sont eux qui vont prendre les décisions.
  • 7. Evaluation des résultats !

 
0

€ 0,00

Main Menu